Notre 2ème atelier a eu lieu le mardi 5 avril sur les instruments du soutien à la relève!

Nous avons eu le plaisir d’accueillir Simona Isler (déléguée à l’égalité au Fonds National Suisse) pour une présentation sur les mesures en faveur de légalité promues par le FNS ainsi que Isabelle Skakni (Responsable du Bureau d’appui et de coordination de la formation doctorale BADOC de la HES-SO) pour une présentation sur le BADOC et sur les carrières non-académiques après le doctorat

Pourquoi l’égalité est-elle importante ? Telle était la question qui a été abordée par Simona Isler. Elle a souligné que le FNS met actuellement en œuvre plusieurs outils pour promouvoir l’égalité au sein de la population scientifique. L’égalité autant que la diversité est considéré par le FNS comme « un important levier pour promouvoir l’excellence » dans la recherche scientifique en Suisse.

Quant à Isabelle Skakni, elle a souligné les différentes possibilités de carrières au sein et hors des HES. Nous savons que se préparer à « l’après doctorat » est une question primordiale dans le parcours des doctorantes. Elle est d’autant plus importante que 65% des doctorant.es souhaitent faire une carrière scientifique et rester dans la recherche. Cependant, selon les études récentes, la sortie du secteur académique est fréquente et se produit tôt dans le parcours des sciences humaines et sociales. Il est en outre difficile d’obtenir un poste académique stable après un doctorat. Il est donc important de parler de possibilités de carrières hors académiques pour ouvrir plus de perspectives pour les doctorantes. Isabelle Skakni, par sa présentation, a effectivement lancé cette discussion sur la diversité des carrières après un doctorat et sa présentation a été très apprécié par les mentées.

Grâce à cet atelier, nous nous sommes encore une fois rendu compte de l’importance de ce type de lieu de rencontre pour les doctorantes et remercions toutes les participantes pour leur contribution au déroulement de cette journée fort intéressante.